3D AD DIAG

Le projet 

Le projet 3D AD Diag est conçu pour la détection précoce de la maladie d’Alzheimer. En effet, la maladie neurodégénérative d’Alzheimer est la forme la plus commune parmi les démences. Plus de 225 000 nouveaux cas sont recensés chaque année en France.

A ce titre, le projet 3D AD Diag a pour but de mettre en place un dispositif non invasif, peu onéreux, réutilisable tout en permettant une détection précoce de la maladie d’Alzheimer.

Pour cela, nous souhaitons synthétiser un matériau 3D accessible aux laboratoires d’analyses médicales ou aux hôpitaux, qui sera constitué de cavités spécifiques aux biomarqueurs de la maladie. L’échantillon plasmatique des patients migre à travers un cône à micropipette contenant le matériau, permettant ainsi la capture des biomarqueurs suite à leur interaction spécifique avec la matrice. Les molécules cibles seront ensuite récoltées puis quantifiées par spectrophotométrie.

Afin de mener à bien ce projet nous collaborons avec Monsieur Sébastien BLANQUER, chercheur CNRS à l’Institut Charles Gerhardt de Montpellier (ICGM).

LE MOT DES PORTEURS DE PROJET 

« Nous désirons plus que jamais développer ce projet et poursuivre son développement jusqu’à sa réalisation car c’est l’une des démences les plus lourdes au quotidien pour le patient et ses proches. Pour ceci, nous avons souhaité intégrer l’incubateur de l’Université de Montpellier afin de bénéficier d’un accompagnement personnalisé dans la construction et la maturation de notre projet tout en acquérant par la même occasion des capacités transdisciplinaires qui nous permettront à terme d’être compétentes dans divers champs et ainsi nous lancer dans l’entreprenariat.

Ce projet à un fort potentiel d’autant plus qu’il pourra être retransposé dans d’autres champs d’application tels que la détection de polluants environnementaux, notamment les perturbateurs endocriniens ou encore dans la détection de la Covid-19 qui constitue actuellement un enjeu sanitaire mondial. »

– Adria Matoute et Oumaima Zaki